Le séisme Alexandre Benalla et ses répliques

 

De Victor Hugo à Alexane,
...jusqu'à nous

 

Jean-Michel Blanquer doit-il entendre le ressenti de la jeune Martiniquaise? Cliquer le lien ci-dessus pour accéder aux sujets.

Africa Diaspora, premier tabloïd mensuel international d'informations économiques, culturelles et sociales panafricaines, est publié en France. C'est le premier journal "appartenant" à ses abonnés.

Pour régler les
pré-abonnements, 

cliquer ici.

Africa Diaspora appartient à ses lecteurs, pour en savoir plus,

cliquer ici.

CONTACTS

 

     - - - - - 

Africa Diaspora
SARL - Fondée le
14 janvier 2000. Immatriculée ous le n°R.C.S. Paris
B 428 893 523. Capital social : 15.000€.
Siège social à
Paris (en cours
de transfert).

     - - - - - 

Adresser toute correspondance à la Rédaction

     - - - - - 

Africa Diaspora
1, rue de la Papeterie

39200
Saint-Claude

France

    - - - - - 

Tél. / Fax :

+33 (0)9 54 34 21 65

    - - - - - 

E-mail: contact@africa-diaspora.com

    - - - - - 

Politique

L'Afrique, vue de l'intérieur et de l'extérieur du continent

n Par Ibrahim Alabi ORIDOTA
Fondateur de la société et du mensuel Africa Diaspora,
président du Comité de réflexion Africa Diaspora, (Corad-France - association loi 1901)

Mappemonde pixélisée.

Le scandale Macron-Benalla

C’est par le scandale Macron-Benalla que nous avons inauguré la rubrique «politique» de notre travail. Cet événement n’a en apparence pas de relation avec l’Afrique. Pourtant, et comme nous l’avons montré dans la première analyse que nous lui avons consacrée, leur logique et leur genèse sont les mêmes. Leur ressemblance est pour nous évidente.

 

En effet, le processus de la mise en place de la "réflexion" confiée à Alexandre Benalla, comme la presse l’a révélée,  -ce qui n'a jamais été démentie- n’a pas de différence avec celui qui accoucha la Cellule africaine de l’Elysée, cette structure sui generis placée en dehors des corps constitués, mais qui vise la sécurité. C’est la vigilance de la presse qui a révémé cette affaire au public.

 

L'ADN de Boko Haram

Le besoin qui a donné naissance à l’organisation terroriste Boko Haram a procédé de la même logique. Des hommes et des femmes au sommet de l’Etat nigérian ont à un moment donné senti le besoin d’une sécurité particulière. Ce besoin a conduit à "la mise en place", en marge des corps constitués, d’une police parralèle qui, plus tard, s’affranchira de ses mentors pour muer en cette organisation terroriste que nous connaissons et dont la couverture confessionnelle n’est qu’un vernis. Boko Haram est une organisation séparatiste née des entrailles du pouvoir en marge des institutions légales. Le scandale Benalla est composé des mêmes ingrédients. Si l’affaire nigériane avait en son temps attiré l’attention de la presse, Boko Haram n’aurait pas existé. Les comportements de ceux à qui la mise en place de Boko Haram avait été confiée sont analogues à ceux exposés par les vidéos qui révèlent les agissements d’Alexandre Benalla. Le mérite de déclenchement de cette affaire revient à la presse, dans son ensemble, mais plus particulièrement, à la première révélation faite par Le Monde. Si la presse avait en son temps questionné la création de la Cellule africaine de l’Elysée, tous les tors créés en son nom n’auraient pas existé.

 

Le mérite de la presse française

Dès la publication de la première analyse que nous avons consacrée au scandale Macron-Benalla, notre attention fut attirée sur une pétition initiée, il y a un an, par une jeune lycéenne martiniquaise qui sollicita de Jean-Michel Blanquer une réforme qui viserait la vérité historique sur les théories racistes, anti-africains, proférées par certains intellectuels qui peuplent notre musée imaginaire. Les propos que la jeune martiniquaise porte à l’attention du ministre de l’Education nationale peuvent être considérés comme proto-nazis. Le personnage visé par l’interpellation de la lycéenne n’est autre que Victor Hugo, considéré comme un grand homme, mais coupable d’une misanthropie dissimulée.

 

La légitimité Africa Diaspora

Ce que met en évidence notre rapport à l’information est celle de la manière dont on voie le monde depuis l’Afrique et la manière dont on voit l’Afrique depuis l’extérieur du continent noir. De l’intérieur de l’Afrique, l’idée de Victor Hugo est celle d’un grand homme. De l’extérieur de l’Afrique, la réalité philosophique de Victor Hugo est celle d’un théoricien du racisme et que de tors commis en son nom.

 

C’est pour que ces visions du monde ne restent pas biaisées, décalées et mutuellement exclusives que la sollicitation que la jeune Alexane adresse au ministre de l’Education nationale nous parait avoir un mérite que Jean-Michel Blanquer ne saurait repousser d’un revers de la main ou cacher sous le silence sans participer à cette tromperie coloniale qui a permis de dénier à l’Afrique l’humanité à laquelle elle a donné naissance. C’est là la source de notre légitimité à porter une action que nulle autre "expert" ou nulle autre "spécialiste" de l’Afrique, comme il en pilule sous nos cieux, ne saurait porter à notre place sauf à laisser occuper le temps rare par des choses et des gens inutiles. C’est là que réside une des causes du malaise qu’il y a lieu d’évacuer.

Africa Diaspora :
le seul journal qui appartient à ses lecteurs, vous donne le pouvoir de construire le monde dans lequel vous voulez vivre. Pré-abonnez-vous à Africa Diaspora.

Pour participez à l'émergence du média indépendant
dont vous rêvez. Cliquez ici.

...Le sujet précédent                   |                 Le sujet suivant...

Sujet publié samedi 4 août 2018 12:40 - Mis à jour dimanche 5 août 2018 00:20.

Version imprimable Version imprimable | Plan du site Recommander ce site Recommander ce site
© Comité de réflexion Africa Diaspora & Africa Diaspora. Tous droits réservés. Extraits autorisés SOUS RESERVE EXPRESSE de citer la source. Adresser toute question à : contact@africa-diaspora.com